Forum > La Taverne > CdC/CdG, 2ème tentative


 Pages :

arianapham
Membre
   Publié par arianapham#255 le 31 août 2018 à 05h18 - #351

<< Ce message a été supprimé par la modération >>



lhf
Membre
   Publié par lhf#514 le 31 août 2018 à 06h00 - #352

Voilà une preuve que jh n'est pas mort. On a même de la pub.



Grizzly
Membre
   Publié par Grizzly#956 le 31 août 2018 à 18h57 - #353

C'était quoi la raison qui t'as empêché d'attendre 1 semaine/jour de plus Geoff, si c'est pas indiscret ?



Geoff
Modérateur
   Publié par Geoff#757 le 1 septembre 2018 à 09h58 (modifié le 1/09/2018 à 09h58) - #354

Pour le chat ? Elle na mangeait plus, donc aucun espoir que ça s'arrange par soi-même. Le véto a clairement dit lui-même qu'il ne croyait pas à un rétablissement (qui aurait couté 3 jours de soins à la clinique véto et le prix que ça implique), donc c'était qu'une question de temps... mon chat déteste sortir de la maison, faire de la voiture, c'est un enfer pour elle. Je voyais pas l'utilité de lui infliger le retour + revenir dans 2 semaines + la regarder crever à petit feu sachant qu'elle n'avait aucune chance d'amélioration...


De plus c'était une maladie chronique et donc aucun doute que ça aurait recommencé... sans qu'on sache quand, à quelle fréquence, etc. En plus on déménage dans 2 mois avec double vaccination à faire parce que le chat aurait pu aller dehors (qui affaiblit pas mal les animaux en plus du cout, donc ça devenait vraiment compliqué). Du coup j'ai jeté l'éponge, même si dans l'absolu il y avait une chance (certes mince) qu'elle puisse s'en sortir... Et puis ce chat avait 11 ans, si elle en avait eu deux c'aurait sans doute été différent on va dire.



Bloodedge
Membre
   Publié par Bloodedge#339 le 2 septembre 2018 à 00h02 - #355

Honnêtement je pense que tu a fais ce qu'il fallait.



Zigger
Membre
   Publié par Zigger#194 le 2 septembre 2018 à 01h29 - #356

C'est pareil si clairement le chat est pas sauvage autant abréger les souffrances. Par contre 11 ans c'est tellement jeune pour un chat.



Geoff
Modérateur
   Publié par Geoff#757 le 2 septembre 2018 à 11h19 - #357

Bah c'est un peu tôt et clairement elle aurait pu tenir nettement plus, mais bon... elle aurait aussi bien pu être en crise tous les 6 mois après ça, selon le véto.



lhf
Membre
   Publié par lhf#514 le 2 septembre 2018 à 11h34 - #358

J'ai eu la même genre de chose avec la mienne, mais c'était une forme de cancer. On pouvait la soigner, sauf que ce n'était pas sans conséquence et on n'était pas certains qu'elle serait soigné à 100%.

On a préféré la faire piquer à la place de la voire souffrir.

Au passage, on a appris que la raison de cette maladie venait surement de la bouffe de chat, ca donne envie.



Zigger
Membre
   Publié par Zigger#194 le 2 septembre 2018 à 14h05 - #359

Cela ne date de toute façon pas d'hier que la nourriture animale c'est de la grosse merde.

Un bon comparatif depuis que je file que du "maison" et de la nourriture que j'importe direct du japon à ma poiscaille curieusement je dépense plus une blinde en médocs pour soigner divers maux. Mes piranhas pour l'instant ils ont pas encore le râtelier pour taper dans la vrai viande mais ça ne saurait tarder et je sais déjà quel régime alimentaire ils vont avoir (poulet rats poisson) avec des plantes aquatiques et dont je connais la provenance.

De toute façon quand tu regarde les compositions ça donne vraiment pas envie de filer ça à tes bestiaux;



Compte Supprimé
Membre
   Publié par Compte Supprimé#000 le 2 septembre 2018 à 15h10 - #360

CdX : Je viens de finir Hollow Knight à 105% (m'en reste 7 à faire) et je comprends pas pourquoi les gens se plaignent de la difficulté. J'veux dire j'ai clear Radiance au 2ème try et j'aurais même fait un perfect si j'avais pas overreach bêtement et pourtant je suis pas si bon que ça à ce jeu.

Also, l'histoire est un copy-paste de DkS avec juste le twist de "light ebil, dark good". 10/10 scénario, on est tenu en haleine d'un bout à l'autre.

C'est néanmoins un super bon jeu, le gameplay est vraiment solide et c'est tout ce qu'on est en droit d'attendre d'un Metroidvania digne de ce nom.



lhf
Membre
   Publié par lhf#514 le 2 septembre 2018 à 15h17 - #361

Cela ne date de toute façon pas d'hier que la nourriture animale c'est de la grosse merde.

Pas vraiment.

En dehors d'un ami qui a eu le même souci, j'en avais jamais entendu parler. Je ne bosse pas dans le milieu animalier.

On sait que c'est de la merde niveau qualité de bouffe, là on commence un peu à entendre des truc dessus. Sauf que ce n'est pas juste une question de qualité, mais plus de toxicité. Pour mon chien, on lui file des bas morceaux de viandes et on fait une soupe avec. Puis le chat mangeait la soupe du chien ^^



Loline
Membre
   Publié par Loline#666 le 4 septembre 2018 à 20h23 - #362

Non mais clairement, si l'animal est en souffrance ou risque d'être en souffrance régulièrement, autant le laisser partir.

C'est valable pour les jeunes, les vieux, les 5kg ou les 500kg.



FaithSpirit
Membre
   Publié par FaithSpirit#441 le 4 septembre 2018 à 21h22 - #363

En France on aime l acharnement thérapeutique



squilnozor
Membre
   Publié par squilnozor#486 le 5 septembre 2018 à 01h05 - #364

Qu'est-ce que ça veut dire être en souffrance ? On souffre depuis qu'on naît. C'est la vie, la souffrance. Dès qu'on est vieux et qu'on souffre (soi-même ou son chat), il faudrait mourir ? Il doit y avoir un truc que je ne comprends pas.

Je ne suis absolument pas favorable à l'acharnement thérapeutique, mais de ce que constate, on en est souvent très loin. Au contraire, les vétos que je connais poussent souvent dans le sens contraire. Il y en a pas mal qui ont l'air de penser que dès que ça va être pénible pour le maître en termes de soins, il vaut mieux piquer. Sans le dire très explicitement, juste du genre « oui, c'est une décision courageuse, mais c'est mieux pour lui, et de toute façon le résultat serait très incertain etc. ». Pourtant, si on lui demandait son avis au chat, je suis sûr que tant que ça reste supportable, la plupart préfèreraient vivre quelques semaines ou quelques mois de plus, même en souffrant, même en étant diminués. Et certes, mettre fin à la vie de son animal, ça peut être une décision courageuse, c'est un moment très difficile, je ne conteste pas, mais l'accompagner dans sa vieillesse en étant près de lui, lui prodiguant des soins, le voir diminuer physiquement être moins propre et moins vif, subir les hauts et les bas en souffrant avec lui, payer les soins (et c'est vraiment pas donné - on est d'accord), tout en sachant que c'est un combat qu'on finira forcément par perdre, c'est aussi une forme de courage.

Je ne veux absolument pas dire que ceux qui ont témoigné ici quand ils ont pris la décision d'endormir leur chat ont eu tort. Je ne me permettrais jamais un jugement pareil, et chaque situation est différente. C'est juste un coup de gueule par rapport à cette espèce de consensus contre les soins, voire pour l'euthanasie active, dès qu'il y a vieillesse et souffrance chez un animal. Si on pouvait savoir, je pense que le seul bon moment pour arrêter les soins, ça serait quand l'animal lui-même dit j'en ai marre, j'aime mieux qu'on laisse tomber. Mais prendre la décision à sa place, c'est super compliqué, et je suis persuadé que dans une majorité de cas, les gens arrêtent alors que leur animal a encore envie de vivre.

Par ailleurs, et encore une fois, personne, mais vraiment vraiment personne ici n'est visé, j'ai connu des cas où l'euthanasie arrangeait bien les gens, pour se débarrasser du chat (chien, lapin, etc.) qui vieillit, qui commence à devenir aveugle, maladroit, à se cogner un peu partout et à faire pipi là où il ne devrait pas. Le coup du « il souffre ; c'est mieux pour lui » peut être bien pratique pour se donner bonne conscience. Et il y a sûrement certaines personnes à qui ça ne poserait pas trop de problème de conscience de faire pareil avec papy mamy.



lhf
Membre
   Publié par lhf#514 le 5 septembre 2018 à 02h35 - #365

L’acharnement thérapeutique sur une bestiole, c'est qd même assez compliqué, va lui faire comprendre qu'il doit rester ds un lit sous perfu parce qu'il n'est pas capable de se nourrir. 

En prime, ds le cas d'un être humain, l'acharnement se fait ds un hôpital, pas à la maison. Tu as beau essayer de te dire que c'est ta famille, que tu lui dois quelque chose, que c'est un être humain, qu'il a le droit de vivre etc...; le supporter à la maison n'est pas la même chose. C'est très dur mentalement. Certains en sont capable, pas tous. Heureusement en france, on a la sécu, enfin pour l'instant.

Pour revenir sur l'animal, oui ds certains cas, tu pourrais le faire vivre quelque semaines de plus, mais il faut être capable de s'en occuper. Avec un boulot, voir des gamins, ce n'est pas toujours possible, aussi bien mentalement que physiquement.

Après, on sait tous que certains n'ont pas de scrupule à se débarrasser d'une bête dérangeante, cf les animaux abandonné en été.



Zigger
Membre
   Publié par Zigger#194 le 5 septembre 2018 à 16h26 - #366

Squilzonor en même temps comparer un animal qui a toujours été considéré comme "bien meublé" et un humain c'est deux choses radicalement différentes. C'est aussi pour ça que j'ai des poissons les vacances sont nullement un problème mis à part les piranhas qui vont demandé une gestion les autres un bon distrib et je suis pépère 2 mois si je le veux.

A un gars à qui on annonce une tumeur à la tête tu sais que dans tout les cas tu es inévitablement condamné sous peu il vaut mieux quoi? Shooter la personne aux médicaments et la faire dépérir ou l'euthanasier s-il en fait la demande?  Pour un ami qui a chopé cette merde son choix a été vite fait mais comme les médecins lui refusaient il a préféré mettre directement fin à ses jours en se tuant depuis la tour ou j'habitais. Je comprends d'ailleurs toujours pas que pour les maladies incurable on ne propose pas l'euthanasie à la personne plutôt que de vouloir s'acharner pour la maintenir en vie indéfiniment et la voir se transformer en carcasse à vu d'oeil?

J'ai un bon exemple aussi de ce genre de personne refusant catégoriquement de mourir mon grand-père de 88 ans (et explique aussi ma situation familiale plutôt tendue) toute sa vie il a fumé 2 paquets voir 3 par jour. Arrivé à 50 ans grosse maladie il est forcé d'arrêter mais est devenu presque tétraplégique. Ma grand-mère aura finis par s'épuiser vu que tout les jours il fallait s'occuper de lui et il c'est fait jeter de toutes les maisons de repos vu qu'en plus il n'a de cesse de se plaindre comme un enfant et reste branché à ses années ou la femme est l'esclave. Depuis ma mère à du se mettre au chômage pour s'occuper de lui de quoi me rendre parfois dingue. Car oui en plus d'être l'unique responsable de sa situation il estime que tout lui est du. à 50 ans on le déclarait mort plus de 30 ans après et un nombre d'attaques cardiaques qui ne se chiffre plus il a encore de quoi gueuler et râler. M'enfin au moins ça m'aura dissuader de toucher à ça et ça à calmé net ma femme qui fumait un peu et même pas besoin de patch à la Nicotine. 



lhf
Membre
   Publié par lhf#514 le 5 septembre 2018 à 17h30 - #367

La vie est sacré ds notre société. Exemple, on préfère risquer de faire crever une femme que de lui donner le droit d'avorter. Bon, après, tu vas me dire que ce n'est qu'une femme...

On a un gros problème avec la question du droit de vivre. C'est limite si on n'a pas le droit d'en débattre. D'ailleurs qd tu vois que l'avortement n'est même pas légal ds toute l'europe, quel que soit la situation.



Zigger
Membre
   Publié par Zigger#194 le 5 septembre 2018 à 18h32 - #368

Si tu veux tout savoir mon môme je m'en serais passé et ma femme aussi (même si je regrette un peu je m'en occupe correctement la n'est pas le problème) mais pareil c'est tellement long à raconter que bon. (A la base je suis childfree.) Faudrait ouvrir un topic dédié sur les problèmes familiaux.

L'avortement cela dépends grandement des circonstances un enfant non voulu (viol par exemple ou mari tyrannique) ou si la femme est en danger il y a aucun problème en revanche un enfant eu par accident faut savoir assumer sa bêtise. Y a tout un tas de choses qui empêche cela.



carou
Membre
   Publié par carou#257 le 5 septembre 2018 à 21h17 - #369

en revanche un enfant eu par accident faut savoir assumer sa bêtise

Un peu réducteur, il faudrait creuser un peu plus quand même. Comme par exemple se poser la question de l'enfant. Obliger des gens à avoir un enfant alors qu'ils n'en voulaient pas, c'est pas forcément la garantie d'une vie agréable pour lui.



lhf
Membre
   Publié par lhf#514 le 5 septembre 2018 à 22h01 - #370

faut savoir assumer sa bêtise


Et tu vas payer toute ta vie ta bêtise, non ? 

De plus, c'est rarement une bêtise, mais plus une manque de connaissance sur les conséquences de tes actes et des moyens pour y remédier.


Sinon +1 à carou, je rajoute que les parents ne vont pas forcément avoir une vie agréable.





Dutchbird
Membre
   Publié par Dutchbird#148 le 6 septembre 2018 à 08h03 - #371

?

Du coup si on suit ta logique Zigger, on ne devrait pas soigner les gens qui se sont volontairement exposés à un risque en toute connaissance de cause. Genre un fumeur qui chope un cancer des poumons, eh bien paf! Bien fait pour sa gueule il n'a qu'à crever la gueule ouverte dans le caniveau. Mais le problème c'est qu'aujourd'hui les facteurs de risques sont partout. La bouffe contient du glyphosate et autres joyeusetés, l'air que tu respires est plein de particules nefastes, la sédentarité t'expose à un risque, le sport t'expose à un risque, bref, vivre semble vraiment très risqué... Ce qui n'est pas faux en soi, la mort étant plus qu'un risque, c'est le point de convergence de toute vie.

Du coup parmis tous ces facteurs de risques, lesquels ouvrent droit à des soins et lesquels non ? On voit bien la limite du raisonnement du type "il n'a qu'à assumer". Si une personne est en danger, c'est une obligation morale et légale et faire ce qu'il est possible pour lui venir en aide. Et d'autre part je rajouterais que tout le monde commet des erreurs. Oui effectivement il faut assumer ses erreurs. Mais quand on a la possibilité de pallier ou simplement atténuer les conséquences de ces erreurs, pourquoi ne pas le faire?



niluge
Membre
   Publié par niluge#861 le 6 septembre 2018 à 08h58 - #372

Si on m'avait dit qu'un jour je lirai des messages de Dutchbird, lhf et Carou, et que j'me dirais que c'est eux qui ont raison et que c'est le mec en face qui est débile, bah je l'aurais pas cru :(



Naollïe
Membre
   Publié par Naollïe#679 le 6 septembre 2018 à 09h51 - #373

   @Niluge



Zigger
Membre
   Publié par Zigger#194 le 6 septembre 2018 à 11h56 - #374

Dutch à la différence d'une chose tu prends pas les autres pour des esclaves pour ton petit plaisir personnel. On lui a proposé plusieurs fois des infirmières et même proposé une place en maison de repos ou ce serait moins galère qu'une maison sur piloti mitoyenne. Au lieu de ça? Non je refuse c'est ma femme/fille qui sont mon esclave attitré parce-que la femme est la pour bosser à la maison et ça je le conçoit pas.  Sans compter qu'il n'a de cesse de se plaindre de sa situation comme si c'était nous les responsables. Personne l'as obligé de fumer j'étais même pas né quand il a du s'arrêter et finis en fauteuil et peu-être que le fait qu'il n'avait rien à foutre de moi et du 3e ça enlève ce genre de sentiments il n'y a que le premier qui a eu son attention. Le soigner n'est pas du tout le problème loin de la le problème est qu'il a pris sa femme pour sa larbine (à tel point qu'elle nous aura quitté fatigué d'avoir à le gérer.) et qu'il fait pareil avec sa fille (ma mère donc) sans une once de reconnaissance. Il serait bien mieux en maison de repos/hôpital mais il s'y refuse pas parce-que l'endroit lui déplaît mais simplement par pur masochisme et car il se crois toujours en 1950 ou la femme fait tout. On l'y a placé de force mais la plus longue à craqué en 3 semaines tellement il était ingérable et plusieurs baffes distribuées aux infirmières. Tu rajoute à ça le fait qu'il possède une volonté de vivre incroyable on le donnait mort à 60 maximum hors ça fait 28 ans qu'il repousse l'échéance non sans mal. 

Si cela ne vous dérangerais pas de vous occuper du père,grand-père etc devenu trop vieux tant mieux pour vous je le respecte en revanche je n'ai pas envie de le faire et je n'ai pas non plus envie que ma famille ai à s'occuper de moi comme un bébé les infirmières à domicile et compagnie aujourd'hui c'est possible d'en avoir gratuitement quand le handicap est avéré, j'en ai bien eu pendant plusieurs mois lors de mon dernier accident de voiture j'en ai pas fait un flan et ma femme pouvait aller travailler tranquillement. C'est pas sa mort que je veux mais simplement qu'il aille dans un endroit adapté ou des personnes qualifiées peuvent s'occuper de lui plutôt que d'emmerder tout le monde. Car s'occuper de lui c'est changer les couches vu qu'il est incapable d'aller au cabinet, l'entendre ruminer comme un lion à longueur de journée et rejeter tout sur les autres, envoyer valser la vaisselle car le repas lui déplaît, lever à 5h pétantes pour le porter à bout de bras dans le salon. Je demande à voir si vous seriez capable d'affronter ça tout les jours des années durant beaucoup me reprochent ma froideur envers lui mais une fois le fait établit en face curieusement on me donne très rarement tord. Ma foi je m'en fous vu que je vis pas avec lui mais il pourra se vanter d'avoir totalement détruit ma famille. 

Dans la société actuelle il est tout à fait clair qu'on est exposé à tout un tas de merdes c'est un fait mais tu me dira pas le contraire en revanche ça ne justifie en rien de faire exprès de faire tourner la roue du destin en ce sens. La clope c'est tout à fait évitable à ce que je sache. Si ça devait m'arriver bas je préfère encore mourir rapidement et que ma femme n'ait pas à me gérer plutôt que ça.

Carou la ou que j'ai du mal avec l'avortement c'est dans le cas d'une partie de jambe en l'air volontaire sous le lit et autres "conneries" assumées sur le coup. L'enfant ou les parents risquent de pâtir oui mais comment demander l'avis du môme?  Cruel dilemme sacrifier la vie du futur enfant à cause d'une bêtise d'un soir ou le laisse vivre avec les conséquences que cela va impliquer? Je parle juste si l'enfant est en parfaite santé. J'ai un peu de mal à concevoir ça même si ce genre de chose est hélas très courante. Déjà que j'ai du mal à tuer les canards trop boiteux dans mon élevage de poissons alors un bambin même à l'état d'embryon. :/...



Geoff
Modérateur
   Publié par Geoff#757 le 6 septembre 2018 à 15h47 - #375

Avoir un enfant qu'on n'avait pas désiré "pour assumer", tu as conscience que dans bon nombre de cas c'est équivalent à "sacrifier l'enfant" ? Enfin, sa santé mentale...


Bon et sinon en mode raisonnements à l'emporte pièce, c'est de la faute de la femme/fille de ton grand père qu'il a la possibilité de se comporter de la sorte. Si elles se cassaient purement et simplement il n'aurait pas le choix. Mais comme tu l'imagine c'est un peu plus compliqué que ça et dans les faits ça ne risque certainement pas d'arriver...



 Pages :

Poster une réponse

Vous devez vous identifier pour poster une réponse.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Forum : 386.955 visites.
© Copyright 1998-2019 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.